la une      actualités       syndicat     dossiers     international     savoir     liens

Déserts médicaux

Il y a un an, les syndicats de retraités de Haute-Marne (CGT, FO, CGC, UNSA, Solidaires et FSU), lançaient publiquement une campagne sur « les déserts médicaux ».

Mardi 5 avril, au cours d’une conférence de presse, ils ont fait le point des rencontres effectuées : madame Guillemy, Maire de Chaumont, le docteur Dupont, président du Conseil de l’Ordre des médecins, monsieur Martinelli, président de l’Agglo de Chaumont, monsieur Lacroix, président du Conseil départemental et monsieur Rottner, président de la Région Grand Est. Chacun aura noté l’absence dans cette liste du préfet, représentant de l’État, et de l’ARS, qui ont pourtant été sollicités par deux fois.

Mais cette conférence de presse n’avait pas pour seul objet de faire un simple compte-rendu, les syndicats ont aussi mis en avant plusieurs pistes de travail décidées en commun pour les mois à venir.

Les déserts médicaux sont une préoccupation de tous les élus, locaux, départementaux ou régionaux. Dès lors, se pose la question de mettre en synergie toutes ces forces pour réfléchir, débattre et proposer une orientation au plan départemental. En effet, comme l’ont souligné les représentants syndicaux, il y va de l’avenir du département qui continue à perdre de la population et il sera difficile d’inverser cette tendance lourde sans des services publics de proximité et une présence de médecins généralistes et spécialistes répondant aux besoins de la population.

Les syndicats ont proposé ce qu’ils ont appelé un « Ségur » sur les déserts médicaux, réunissant pouvoirs publics, élus, professionnels de santé, syndicats et monde associatif pour faire un diagnostic et proposer des pistes de travail.

De nouvelles rencontres sont prévues avec la Caisse primaire d’assurance maladie, l’Agglo de Saint-Dizier, la Communauté de communes de Langres et l’Association des maires ruraux, celle-ci n’ayant pas encore répondu à leur demande. Une nouvelle démarche va être entreprise vers la nouvelle préfète de Haute-Marne et l’ARS.

Enfin, les syndicats de retraités ont décidé de s’adresser à tous les Haut-Marnais.

Une expression commune sera diffusée courant mai avec en perspective un grand débat public fin mai.

Richard Vaillant