la une      actualités       syndicat     dossiers     international     savoir     liens

Histoire de cœur(s)

Chaumont-Cœur de Ville, on en parle beaucoup. Certains disent même qu’on en parle beaucoup trop. Des centaines de milliers d’euros y sont déversés pour le plus grand bien. De qui ? On ne sait pas trop, en fait. D’autant que le centre-ville qui n’est pas le cœur, mais qui s’en approche, a bien du mal malgré ce pognon de dingue à sortir de l’ankylose qui le gêne aux entournures depuis des années. Versez, versez, il en restera bien quelque chose. C’est la théorie du ruissellement made in Chaumont.

Les habitants du coin (ce n’est pas encore le cœur et plus tout à fait le centre) ont du mal à voir le changement. Le changement ça ne se voit pas, ça se sent, disait l’ami troubadour... Est-ce que ça sent bon ?

Mais trêve de dénigrement, le cœur de ville, on voit bien -à peu près- où il se situe. On sait qu’il s’arrête naturellement avant la préfecture (électro cardiogramme plat), voie ferrée, côte des Tanneries, Silos, éventuellement jusqu’au pont de fer sans oublier la gare, quand il y a des trains. Mais voilà qu’on nous annonce aussi un cœur de Rochotte. Étonnement, effroi, question angoissante. Où est-il ? À droite ou à gauche de quoi ? Au milieu de qui ?

Pas facile d’y répondre. Pour certains, c’est la boulangerie (donnez-nous notre pain quotidien). Pour d’autres, c’est le bistrot (no comment) ou la banque pour ceux qui en ont à gauche. Cela pourrait être la pharmacie ou le médecin pour les inquiets, les hypocondriaques et même pour les malades...

Seulement voilà, tous ceux-là sont fermés ou partis vers d’autres cieux. Alors ce Cœur-Rochotte, où est-il ? On a demandé à l’agglo, ils pensent que c’est dans l’extrême centre du spa de Palestra. A la mairie, ils hésitent entre la nouvelle entrée de la rue Fleming et la benne à ordures qui nous souhaite la BIENVENUE. À Chaumont Habitat, ils ont dû acheter un dictionnaire pour savoir ce que le mot cœur signifie...

Heureusement, les militants-écrivant de votre journal ont mené l’enquête et, renseignements pris, nous sommes en mesure de vous annoncer que les seuls cœurs qui palpitent dans cette bonne ville de Chaumont, ce sont ceux que l’on trouve dans la poitrine des femmes et des hommes qui y vivent. Certains ont un cœur d’artichaut, d’autre du cœur au ventre et certains (parfois les mêmes) ont aussi le cœur sur la main. On en rencontre pas mal à la Rochotte, à une goutte d’eau de Palestra....

Rachid R. - 21 août 2021